Alfa Romeo (B.A.T) 5,7,9, Italie

Share Button

ALFA ROMEO et le Carrossier BERTONE 


B.A.T   5, 7, 9,





Le célèbre carrossier Bertone a été chargé par Alfa Romeo de concevoir une carrosserie pour mesurer les performances aérodynamique.


Concept  B.A.T
(Berlinetta Aerodinamica Tecnica)


B.A.T 5  (1953)


B.A.T 7  (1954)


B.A.T 9  (1955)

Alfa Romeo BAT 9

Le BAT 5, 7 et Bat Bat 9 ont été nommé d’après l’acronyme  » Berlinetta Aerodinamica Tecnica « , et alors qu’ils ressemblent chevalier masqué quelque chose Gotham City peut conduire autour de la nuit, ils ont été tout simplement destiné à couper à travers l’air aussi facilement que possible: ce fut la demande d’Alfa Romeo quand il leur a commandé à Carrozzeria Bertone entre 1953 et 1955. Les trois modèles – qui ne cachent en effet un coefficient de traînée extrêmement faible – ont été conçus par Florence-né Franco Scaglione (de 1.916 à 1.993), sous la direction de Giuseppe Bertone (1914-1997) lui-même.Ces voitures extraordinaires concept sont maintenant présentés, avec leurs typiques ailerons courbés, au Blackhawk Museum Danville, Californie.

 

Les Bertone B.A.T sont certes numérotées, mais de façon non consécutive.


Et pour cause, les numéro manquants (1,2,3,4,6,8,) en sont restés au stade de dessin.


Seul les 5, 7 et 9 ont connu l’honneur de devenir un véhicule fonctionnel à l’échelle 1.


Bertone BAT 11

En 2008, pour montrer que malgré les difficultés financières l’entreprise est toujours présente, Bertone reprend le thème de la BAT pour un quatrième concept portant le numéro 11. Le dessin signé par David Wilkie et la base est toujours une Alfa Romeo, ici une 8C Competizione. Un retour en forme d’hommage qui ne parviendra toutefois pas à marquer les esprits comme l’ont fait ses illustres devancières. Peut être la faute à un design qui cherche surtout le mimétisme plus que la prouesse aérodynamique !





 

 


Bertone Alfa Romeo B.A.T. 5  1953


Un an plus tard, Bertone Alfa Romeo BAT 7 1954

c’est au tour de la BAT 7 de faire son apparition, en accentuant certain traits de sa devancière. La BAT 5 était lisse et polie, la BAT 7 est plus extrême et dotée de lignes plus tendues et d’arêtes plis vives. Les roues sont toujours masquées, mais le museau est plus bas, et surtout les ailerons sont encore plus présents. Courbés, il se rejoignent quasiment et son complétés par une dérive centrale qui prend naissance au niveau du pavillon et sépare la grande vitre arrière. Les ailerons débutent dès la jonction entre l’aile avant et la portière. Cette dernière s’ouvre ici vers l’arrière, ajoutant un peu plus d’exotisme à cette BAT 7.


Toujours sur la même base d’Alfa Romeo 1900, la BAT annonce un Cx record de 0,19. Le moteur est un 2,0l de 115 ch.


La Carrosserie Bertone est une entreprise de carrosserie automobile italienne fondée à Turin en novembre 1912 par Giovanni Bertone (1884-1972), alors âgé de 28 ans, qui avait initialement comme objet social la réparation et la construction de chariots pour la traction animale. C’est en novembre 1912 que Giovanni Bertone, alors âgé de 28 ans, crée à Turin un atelier de construction et de réparation de carrosses. La première année, il occupe trois salariés.En ce début du xxe siècle, les automobiles sont rares et l’on croise beaucoup de carrosses dont ceux du jeune Bertone qui se distinguent par leur ligne soignée et leur qualité de construction et leur grande robustesse. En 1914, Le couple Bertone accueille son second enfant, baptisé Giuseppe, mais qui bien vite sera surnommé « Nuccio ». C’est le futur Maître du design automobile qui vient de naître. En 1915, l’Italie entre en guerre, c’est la première guerre mondiale, et l’activité de l’atelier Bertone cesse, faute de commandes mais aussi faute de salariés.


Débuts de Nuccio Bertone Bien que la crise de 1929 ait fortement pénalisé toute l’industrie automobile mondiale et les carrossiers spécialisés par voie de conséquence, la Carrozzeria Bertone maintient son cap et poursuit son développement grâce à une gestion avisée et rigoureuse. Le jeune Giuseppe, « Nuccio », à peine âgé de 19 ans, qui s’est fait remarquer durant ses études par ses qualités de dessinateur, fait ses premiers pas dans l’usine de son père en 1933. En 1934, la Carrozzeria Bertone réalise la Fiat 527S Ardita 2500 qui représente, en matière de style automobile, le premier volet d’une révolution du design et de la manière de concevoir la nouvelle génération de voitures. L’aérodynamique devient un concept à la mode et les carrosseries font état de détails constructifs nouveaux comme l’esthétique. Une calandre avant incorporant les phares, la capote qui se loge entièrement dans le corps arrière de la voiture, etc..Trois ans plus tard, la Fiat 1500, dont la carrosserie profilée est signée Bertone, remporte le concours de stylisme de Turin. L’arrivée dans l’entreprise de Nuccio Bertone donnera un nouvel élan au centre de design. Les créations Bertone symbolisent le design italien de l’après-guerre et reste la référence en la matière encore de nos jours.







 



 

LES BAT. 7  9  5 Alfa Romeo B.A.T. 9 (Bertone) – Road & Track Cover, December 1958


BAT  DEVIANTART


 

 


Alfa Romeo Bertone BAT 9 

 


Alfa Romeo Bertone BAT 11 (Coupe – vitesse de pointe de 300 kph, puissance 450 ch, 0-100 kph, 0-62 mph 4 secondes.)

Alfa Romeo BAT 11

Construit sur l’Alfa Romeo 1900 châssis BAT ont été créés dans le but de concevoir une voiture avec le plus bas coefficient de traînée possible. BAT est un acronyme qui se réfère à la « Berlinetta Aerodinamica Tecnica projet » qui était la collaboration entre Alfa Romeo et Bertone Studios. La nageoire courbe et le grand pare – chocs à l’arrière fourni une conception qui était en avance sur son temps. Les voitures ont réussi d’atteindre le plus bas coefficient de traînée possible de 0,19 qui était remarquable , même pour les normes d’aujourd’hui. Tous les 3 voitures ont été alimentés par un moteur 4 cylindres et une boîte de vitesses manuelle 5 vitesses et la vitesse maximale atteinte était de 125 km / h.

 



Les Variantes:
BAT 5 – Dévoilé en 1953, le « Batmoblile avant en forme de l ‘élimination des perturbations du flux d’air et contrôle également la résistance générée par la rotation des roues.
BAT 7 – Le 2ème BAT était un raffinement supplémentaire dans la conception de la précédente et a présenté une exagération, courbe empennage.
BAT 9 – La version finale de la trilogie de BAT a été dévoilée au Salon de Turin 1955 et a donné une conception de la voiture plus réaliste et moins exagérée avec le même coefficient de traînée.
BAT 11 – BAT 11 mais pas une véritable partie de la trilogie, a été dévoilé au salon automobile de Genève 2008. Bien que la conception de la voiture a été basée sur l’Alfa Romeo 8C Competizione, il a partagé de nombreux asthetics de conception suivie dans le plus ancien. Crédits Image @ Beetlebomb



 
Avatar

Virginie Maneval

Je suis la Fille de Jean Benjamin Maneval, célèbre architecte urbaniste qui a notamment créé la Bulle Six Coques, une maison en plastique des années pop. Vous pouvez aussi me retrouver sur ma page Facebook Bubblemania.fr ou sur ma page La Bulle Six Coques de Jean Benjamin Maneval.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *