Jean-Pierre Ponthieu L’automodule, les Rhomboïdes, France

Share Button

Les Rhomboïdes – L’Automodule (1968 – 1970) France

JeanPierre PONTHIEU (1950) 


Il a étudié à Ecole Saint-Exupéry à HEM entre 1971 et 1990. inventeur multicarte qui a œuvré dans les domaines de l’automobile..


l’Automodule créée par jean Pierre Ponthieu en 1970, l’Automodule a une autre caractéristique: la suspension hydraulique qui peut changer la garde au sol. Inventeur, concepteur, artiste, Jean-Pierre Ponthieu est un véritable génie dans la création et la réalisation, c’est un visionnaire. 1968 l’Automodule by Jean Pierre Ponthieu. 





Séquence raccourci bidouillé par Marc Simonnet pour l’Automodule de Jean- Pierre Ponthieu (1970) durée : 51s


5 vues




 








Seulement dix modèles ont été produits mais il a été nommé « La Voiture de l’An 2000 » et a attiré beaucoup de publicité, en particulier dans l’industrie de la mode.



En 1968, Ponthieu a sorti une version sphérique ovni de la voiture Pussy qui pouvait rouler sur les Champs Elysées avec un seul moteur monocylindre de 250cc. La réponse parisienne à la mini (la mini mini du marché), construite en grande partie en plastique avec une vitesse de pointe d’environ 50 km heure, pesait très peu et pouvait être facilement soulevée pour l’entretien ou le traînage dans le garage.




Sheila en Pussycar dans la Circulation


Ils coûtaient entre 300 et 400 £ à l’époque et ressemblaient plus à des voiturettes de golf, classées comme « cyclomoteurs », ce qui signifie qu’ils ne demandaient pas de permis de conduire.



Les voitures Rhomboïdes débarquent au salon 2016 ! A cette occasion, Caradisiac a testé pour vous l’Automodule conçu par Jean-Pierre Ponthieu.


Dès les années 60, Jean pierre Ponthieu s’est lancé dans la conception et la construction d’engins promotionnels itinérants… et il va créer ainsi plus de 200 petites voitures destinées à la publicité, les Pussycars, roulant jusqu’à 50 km/h.. Le Design unique et les fonctions surréalistes de l’Automodule, ont définitivement fait de ce véhicule le point de mire de tous les regards en 1968…Alimenté par un moteur 250cc monocylindre propulsant l’engin à 50 km/h, ses roues lui permettent d’aller dans toutes les directions. Produite à seulement 10 exemplaires, cette voiture « promotionnelle » n’en reste pas moins un concept au charme unique.


En 35 ans, Jean pierre Ponthieu, un homme véritablement hors du commun va concevoir et réaliser plus d’une centaine d’oeuvres dans les domaines de l’automobile, de la mode, de la décoration… et de l’art. « Dans ce monde où tout est banal et laid, il faut savoir comment créer les beaux et insolites ». Ce sont les mots de Jean Pierre Ponthieu, peut-être l’inventeur français le plus fou du XXe siècle. Dans les années 1960, Jean-Pierre Ponthieu s’est lancé dans la conception et la construction de véhicules promotionnels itinérants. Il va construire les engins les plus insolites du monde, des podiums sur roues, des robots géants, des motos, des voitures de courses, des vélos, etc..


Jean-Pierre Ponthieu a conçu et réalisé plus d’une centaine d’oeuvres dans les domaines de l’automobile, de xla mode, de la décoration et de l’art. En 1968, il invente l’Automodule.


Les Automodules  succèdant aux Pussycars, les plus petites voitures au monde (à l’époque)et à la Chitty-Chitty-bang-bang , la plus grande voiture au monde (à l’époque).




Dans les années 1970, devenu conseiller en promotion pour toutes les grandes agences de publicité, l’inventeur va créer plus de 200 voitures publicitaires, dont les fameuses « Pussycar’s », les plus petites voitures au monde, et la « Chitty-Chitty-bang-bang »



Véhicule unique en son genre, La Ponthieu une automobile née de l’imagination d’un homme Jean-Pierre Ponthieu, un créateur dans le monde la promotion publicitaire. Cette auto de style des années 30, date de 1969, avec sa carte grise et son contrôle technique elle assure des missions pour des annonceurs ou des événements promotionnels, suite à sa hauteur elle figure dans le guide Guinness des records. Elle passe aux enchères chez la Maison de ventes Cornette de Saint Cyr.


En 1968 plus de trace de la marque PUSSYCAR ou OTOKART car c’est en fait sous ce nom qu’elle avait été officiellement et finalement présentée. Si j’ai préféré parlé jusqu’ici de Pussycar c’est parce que les quelques véhicules survivants connus à ce jour portent tous une plaque constructeur à ce nom. Ses microcars et des réalisations de Jean Pierre Ponthieu.

Urbanina 175cc/198cc  – 1969




Nos photos faites au Salon Rétromobile Paris (2016) à La Porte de Versailles !


L’Alamagny de 1947 à carrosserie en aluminium dont l’avant et l’arrière est identique.  Cette voiture symétrique a fait ses premiers essais sur l’autodrome de Montlhéry.




L’Express – Ajoutée le 29 janv. 2016 Elles seront le clou du spectacle du salon Rétromobile 2016: les voitures rhomboïdes. Ces étranges prototypes qui n’ont jamais vu le jour et dont les roues sont positionnées en forme de losange. Rencontre avec deux d’entre elles: L’Ellipsis de Philippe Charbonneau et la Pininfarina X.


 
Avatar

Virginie Maneval

Je suis la Fille de Jean Benjamin Maneval, célèbre architecte urbaniste qui a notamment créé la Bulle Six Coques, une maison en plastique des années pop. Vous pouvez aussi me retrouver sur ma page Facebook Bubblemania.fr ou sur ma page La Bulle Six Coques de Jean Benjamin Maneval.

Un commentaire sur “Jean-Pierre Ponthieu L’automodule, les Rhomboïdes, France

  1. Neat little vehicles, That came out.. Too bad these were not manufactured in large numbers for many people.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *